Petit précis d’aromathérapie et huile essentielle (HE), bon à savoir :

 

1/ L’huile essentielle 100% pure et 100% naturelle

 

La plus haute qualité est obtenue sans aucun solvant, par le procédé de la distillation à la vapeur d’eau.

 

La vapeur traverse la cuve contenant les plantes et se charge de leurs molécules aromatiques.

Refroidie dans le serpentin, la vapeur se condense, l’huile essentielle se sépare de l’eau pour être recueillie dans l’essencier.

 

Réalisée à faible pression, la distillation lente et prolongée, ou distillation intégrale, permet d’extraire la totalité es composants aromatiques.

 

Pour obtenir un litre d’huile essentielle, il faut en moyenne 35 kg de plantes; dans le cas de la lavande fine, plus de 150 kg de fleurs!

 

2/ Le chémotype : un profil chimique particulier et un concentré de puissance

 

Chaque huile essentielle possède une composition chimique spécifique.

Point important, une même espèce végétale peut donner des huiles essentielles différentes, selon l’endroit où la plante a poussé et en fonction du sol, de l’ensoleillement, l’altitude, le climat etc...).

 

Il est bien sûr évident qu’il faut privilégier le label bio pour avoir des huiles essentielles de qualité.

Le cahier des charges des producteurs est très stricte : il exclu tout emploi d’herbicide et d’insecticide de synthèse pour éviter toute trace de polluant.

 

3/ Précautions et utilisations :

 

Pour chaque huile essentielle, il est nécessaire de respecter le mode d’utilisation conseillé, d’autant plus que certaines huiles essentielles sont réservées à l’usage des adultes.

En général, voici les précautions à respecter :

pas d’utilisation chez la femme enceinte ou allaitante,

Pas d’utilisation chez l’enfant de moins de 7 ans sans avis médical,

Pas d’utilisation en cas d’épilepsie, d’allergie aux molécules aromatiques,

Ne pas utiliser en continu,

Ne pas utiliser une huile essentielle pure sauf mention contraire,

Ne pas en appliquer près des yeux, dans les oreilles ou le nez.

 

Les huiles essentielles peuvent être utilisées par voie orale ou en application cutanée, en diffusion atmosphérique ou encore en inhalation.

 

Dans le cas d’une utilisation cutanée, les huiles essentielles seront alors le plus souvent diluées dans une huile végétale, comme par exemple : l’huile végétale de macadamia, d’amande, d’argan, de cire de jojoba ou encore de rose musquée.